Ahh… nous sommes déjà le 30 août et ça sent la rentrée scolaire, la fin des vacances, le renouveau professionnel et, bien sûr, la gestion du temps. Être organisé, c’est bien vu, « ça fait » sérieux et professionnel. Mais, avouons-le, ce n’est pas toujours aussi facile que dans la multitude de guides et de sites Web sur le sujet. Imaginez quand en plus d’être chef d’entreprise, on est maman ou papa! C’est ce que vit au quotidien Cadleen Désir, entrepreneure et créatrice de l’entreprise Déclic. Je l’ai rencontrée pour en savoir plus sur son entreprise, et, surtout, pour avoir son point de vue et ses conseils sur la conciliation travail-famille.

Crédit photo : Alexis Melançon - aleski.ca

Déclic est une ressource en intervention éducative précoce qui favorise l’intégration d’enfants à besoins particuliers, âgés de 0 à 5 ans, en milieu de garde. Les intervenants se déplacent dans le milieu de vie de l’enfant à besoins particuliers (CPE, garderie, école, domicile) et utilise le jeu comme outil de stimulation et d’intégration.

Cette idée d’entreprise, Cadleen l’a eue pendant sa grossesse. Elle a tout d’abord fait un baccalauréat en psychologie, durant lequel elle a travaillé avec les enfants. Elle a aussi obtenu un diplôme de 2e cycle en psychopédagogie. « Beaucoup d’entrepreneurs décident d’avoir un enfant deux ou trois ans après avoir mis sur pied leur entreprise, alors que moi j’ai eu une grosse remise en question lorsque j’étais enceinte », a-t-elle souligné. Elle a eu envie de lancer Déclic pour combler une passion, gagner des sous, mais, surtout, pour se sentir valorisée.

Mais, être présent pour ses enfants tout en étant chef d’entreprise est une problématique à laquelle on ne peut échapper. Selon Cadleen Désir, avant tout, il est très utile de connaître son entourage, d’aller chercher du soutien et de s’assurer que c’est un choix avec lequel le conjoint(e) est en accord. Elle a aussi rédigé une liste de priorités : « pourquoi je veux être en affaires » vs « besoins personnels ». « À mon avis, si l’on respecte ces étapes, on diminue le risque de faire un faux pas par la suite », a-t-elle dit. 

Cadleen a la chance d’avoir un conjoint présent qui, même s’il est aussi impliqué dans l’entreprise, adapte son horaire selon les besoins de sa famille, et des parents qui comprennent sa réalité puisqu’ils sont aussi entrepreneurs. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui a cette chance. Comment gérer la situation quand l’aide se fait rare? Comme l’a dit Cadleen, il faut être capable de faire des choix, et ce, malgré la pression extérieure. Il faut aussi savoir accepter la critique et le fait que l’on devra probablement travailler à des heures impossibles pour être auprès de ses enfants. « Il est certain que tous les entrepreneurs, parents ou non, doivent avoir une grande capacité d’adaptation aux imprévus, au changement et à l’évolution, mais le fait d’être parents rend le défi encore plus imposant. »

Le prochain défi de Cadleen est d’arriver à déléguer davantage, de devenir le chef d’orchestre de son entreprise. Ainsi, elle pourra trouver un équilibre entre ses responsabilités de mère et ses responsabilités d’entrepreneure. « Je veux dire aux parents de ne pas abandonner leur projet d’entreprise; soyez organisés, faites une liste de toutes les ressources disponibles autour de vous et, surtout, n’hésitez pas à questionner des mères et des pères entrepreneurs. »

Voici de bonnes adresses Web pour les parents et futurs parents entrepreneurs:

Mam entrepreneures
La mère blogue
MomPreneur (anglais)

Je n’ai pas vraiment trouvé de sites Web ou de blogues s’adressant aux papas entrepreneurs, en connaissez-vous ? Ce serait intéressant aussi d’avoir l’avis de ces messieurs.

Vous trouvez que cet article est pertinent? N'hésitez pas à en faire bénéficier votre entourage en le partageant sur les médias sociaux!

3 Responses to “Parents et entrepreneurs : savoir gérer la situation”

  1. Rhodnie Says:

    Wow! Très inspirant. Je ne suis pas mère, mais ce témoignage touche tout entrepreneur qui souhaite le devenir et donne de très bons conseils. C’est très réaliste qu’on soit parent ou pas.
    Merci!

  2. Twitted by FCJE Says:

    […] This post was Twitted by FCJE […]

  3. Purnima Says:

    Notre 1re journe9e du de9panneur Des Pas Perdues au bureau a e9te9 un vif succe8s! Merci e0 tous! On se dotauit bien que les cochonneries allaient connaeetre un succe8s aupre8s de notre superbe gang mais je suis honneatement tre8s heureuse (ok un peu surprise) de cette belle re9ponse!Bisous tout le monde!MIP

Publier un commentaire