Avant de vous lancer en affaires ou de démarrer votre entreprise, voici deux conseils très importants et incontournables :


1.  Pour se lancer et réussir en affaires, il est vrai qu’il faut impérativement savoir vendre. Mais, avant tout, il faut savoir chercher et trouver des clients potentiels qui sont intéressés et qui veulent acheter votre produit/service.
2. C’est d’avoir les caractéristiques et le profil entrepreneurial, à savoir le leadership, la vision, le goût du risque, l’autonomie, la ténacité, l’ambition, la créativité, etc., mais aussi avoir le soutien de votre entourage immédiat.

Les autres conseils, tout aussi fondamentaux découlent de ces deux premiers. En voici quelques-uns uns :
•    Évaluez vos compétences : en tant que chef de votre petite entreprise ou jeune travailleur autonome, vous êtes à la fois vendeur, comptable, directeur de marketing ou responsable des opérations. En plus d’avoir les compétences techniques nécessaires, vous devriez avoir des notions de base managériales. Sachez vendre votre produit/service et gérer efficacement votre temps.

•   Pesez le pour et le contre : créer une entreprise ou se lancer en affaires exige beaucoup d’heures de travail et nécessairement, des sacrifices importants de votre part, tant sur le plan personnel, familial, professionnel et social. De plus, il faut en général entre 2 et 3 ans avant qu’une entreprise ne soit rentable, ce qui peut constituer un investissement très important. Pour cela, il devient primordial de vous lancer dans un domaine qui vous passionne, sinon vous ne résisterez probablement pas longtemps.

•    Choisissez votre créneau : il est extrêmement difficile, voire irréaliste de réussir dans un domaine pour lequel vous n’avez pas une très bonne expertise, expérience ou formation. Lancez-vous donc dans un domaine que vous connaissez bien, qui vous est familier et où vous entretenez un bon et riche réseau de contact.

•   Suivez les tendances de consommation : compte tenu de la concurrence, de la mondialisation et de la conjoncture économique, vous ne pouvez plus vous permettre d’offrir des produits, certes au passé glorieux, mais qui ne répondent plus aux besoins actuels des consommateurs. Pour réussir en affaires, soyez très attentifs à l’évolution des besoins et des attentes des consommateurs.

•   Faites une étude de marché : l’étude de marché va vous permettre de savoir en quoi votre produit/service se distingue de ceux offerts par les concurrents. En outre, elle permet de faire l’analyse de l’industrie, de l’environnement, de la clientèle, de la compétition et de l’évolution du marché dans lequel vous pénétrez, afin d’élaborer votre stratégie marketing. Cette analyse de l’environnement vous renseigne sur les lois, la réglementation, les permis nécessaires, le zonage, les brevets, etc.

•   Choisissez votre forme juridique : en vous lançant en affaires, vous devriez réfléchir et choisir la forme juridique de votre entreprise entre l’immatriculation et l’incorporation. Suggestion : Consulter un conseiller juridique (avocat ou notaire) qui pourrait vous aider dans le choix de la forme juridique la plus appropriée à votre entreprise.

•    Élaborez un plan d’affaires : il est indispensable de préparer un plan d’affaires pour diverses raisons : définition des objectifs, des échéanciers et des cibles de revenus, recherche, demande et négociation de financement, attrait des partenaires, associés et collaborateurs éventuels, analyse de la rentabilité et de la viabilité de votre projet à court, moyen et long terme.

•    Évaluer le coût de démarrage : rappelez-vous, il faut compter entre 2 ou 3 ans pour qu’une entreprise devienne rentable. Ce qui constitue un investissement considérable, surtout que durant cette période vous ne pourrez peut être pas vous verser de salaire. Prévoir donc une autre source de revenu qui vous permettrait de vivre en attendant que votre entreprise génère suffisamment de rentrées financières.

•   Constituez-vous des réserves : pour ne pas être pris à la gorge, évitez d’engloutir toutes vos économies dans le démarrage d’entreprise. Il faut donc prévoir un fonds de roulement pour que la roue puisse continuer à tourner en attendant que les contrats rentrent.

•    Déterminez le type de forme juridique qui vous convient le mieux : selon vos objectifs, vos attentes et votre vision quant à votre évolution professionnelle, vous pouvez choisir entre différents types d’associations : Propriétaire unique, entreprise avec associés, avec investisseurs, etc.

Partagez votre expérience entrepreneuriale! Comment s’est déroulé le démarrage de votre entreprise ? Quelles erreurs auriez-vous pu éviter ?

Vous trouvez que cet article est pertinent? N'hésitez pas à en faire bénéficier votre entourage en le partageant sur les médias sociaux!

2 Responses to “Comment augmenter vos chances de réussir”

  1. Christophe [Petite Fabrique] Says:

    On pourrait rajouter « Bien s’entourer ».
    Qu’il s’agisse de contacts professionnels, de mentors et de parrains entrepreneurs ou tout simplement de sa famille (qui idéalement motive au lieu de démotiver), être bien entouré est aussi une des clés de la réussite.

  2. Krystel Jobin Says:

    Bonjour Christophe,

    Effectivement, bien s’entourer, demander de l’aide au besoin, faire du réseautage et établir un bon réseau de contacts sont des ingrédients très importants également.

    Krystel Jobin
    Chargée de projet, SAJe accompagnateur d’entrepreneurs

Publier un commentaire