29
sept

Cet article a été rédigé par Nadia Héroux, consultante en ressources humaines.

 

Trouver les meilleurs employés, prêts à s’engager à long terme, représente un bon défi pour plusieurs employeurs. Malgré les difficultés économiques, le marché du travail favorise les chercheurs d’emploi dans plusieurs domaines. Plusieurs choix se présentent aux candidats intéressants quand vient le temps de choisir un emploi.

 

La grille d’analyse du curriculum vitæ

L’analyse du curriculum vitæ débute habituellement par le processus de sélection. C’est ce qui permet d’identifier les candidats qui participeront aux autres étapes (entrevues, tests écrits, etc.). Le CV doit être évalué à la lumière des critères jugés essentiels dans la description de poste. La lecture attentive de ceux-ci vous permettra de noter vos questions sur des points que vous éclaircirez lors d’une éventuelle rencontre avec le candidat. De manière générale, un candidat dont le profil ne correspond pas à ces critères ne devrait pas prendre part aux étapes suivantes.

Puisque le nombre de candidatures reçues est parfois important, vous pouvez bâtir un tableau synthèse qui réunira l’ensemble des CV. Chaque critère essentiel (formation, expérience, etc.) est inscrit dans une colonne. Vous pouvez aussi ajouter une colonne pour la qualité du CV (le style d’écriture, la présentation, etc.).

Remplissez le tableau en attribuant une note à chaque critère essentiel.
•    0 : ne répond pas au critère
•    1 : répond partiellement au critère
•    2 : répond au critère

Le résultat obtenu vous permettra d’attribuer un code à chaque candidat et de déterminer quels candidats seront convoqués en entrevue, par exemple :
•    A: candidats qui correspondent bien au profil recherché
•    B : candidats intéressants, mais pour qui vous avez certaines interrogations
•    C: candidats qui ne se qualifient pas.

Voici la répartition des candidats à laquelle il faut s’attendre en moyenne :
•    A : < ou = à 10%
•    B : 11% à 20%
•    C: 21% et plus

Certains candidats dont le profil ne correspond pas exactement à vos critères peuvent s’avérer intéressants. Jugez si, par exemple, leur expérience peut remplacer une formation académique incomplète ou si un intérêt marqué pour le poste peut compenser pour un manque d’expérience. Il sera toujours possible de bien former ce candidat pour qu’il acquière l’expérience nécessaire.

 

Analyser les curriculum vitae – Les critères intangibles

Les critères intangibles comme les traits de caractère, la capacité physique, la motivation, la disponibilité ne peuvent être évalués à cette étape. C’est l’entrevue de sélection qui vous permettra éventuellement d’obtenir de l’information à ce sujet. Ces critères intangibles doivent être déterminés en fonction du poste et de la culture de l’entreprise.

Analyser les curriculum vitae – Les critères tangibles

L’évaluation des curriculum vitæ vous permet d’analyser les critères de sélection que l’on appelle tangibles, par exemple l’expérience de travail, la scolarité, la stabilité d’emploi, etc. Ceux-ci vous renvoient aux qualifications spécifiques dans une description de poste.

L’évaluation des curriculum vitae

L’évaluation du CV vous donnera une idée d’ensemble du profil d’un candidat. Elle vous renseignera sur la capacité de celui-ci à faire valoir ses expériences, en fonction du poste à combler. L’analyse du curriculum vitæ doit aussi vous permettre d’examiner de plus près le cheminement professionnel du candidat, c’est-à-dire le lien entre ses études et ses expériences de travail, la progression des responsabilités, ses différents types d’emploi, etc. Plusieurs éléments vous donnent de précieux indices. Il ne faut pas les ignorer :

•    le lien entre le cheminement scolaire et professionnel;
•    la progression des responsabilités (entre les différents emplois occupés);
•    la stabilité;
•    les raisons expliquant la fin des emplois.

La qualité du contenu laisse aussi voir l’intérêt pour le poste et les efforts consentis à la présentation du dossier du candidat. Certains candidats font un effort évident pour mettre en valeur leurs expériences qui correspondent le mieux aux exigences de l’emploi. Ils démontrent ainsi leur bonne compréhension du poste offert. En contrepartie, certains CV décrivent une simple liste chronologique des emplois occupés et n’illustrent en rien les compétences et d’autres sont remplis de détails inutiles qui laissent voir un manque évident de concision.

La présentation du CV, sa mise en page, la façon de disposer l’information, la qualité de l’impression sont aussi à considérer. Avec l’accessibilité des moyens technologiques, on ne devrait plus voir des CV rédigés à la main, photocopiés, avec des ratures, etc.

La qualité rédactionnelle du curriculum vitæ doit être aussi évaluée. Quel que soit le type d’emploi, le CV devrait être présenté sans faute d’orthographe. De plus, certains emplois requièrent des capacités rédactionnelles plus importantes. Dans de tels cas, en plus des fautes, il faut porter une attention particulière à la structure des phrases et au style.

Une analyse soignée du CV ne garantit par un recrutement sans erreur. Toutefois, combiné avec les autres méthodes de sélection, elle permet d’économiser un temps précieux. :)

 

 

Vous trouvez que cet article est pertinent? N'hésitez pas à en faire bénéficier votre entourage en le partageant sur les médias sociaux!

Publier un commentaire