« J’ai une idée, mais je ne suis pas entrepreneure », « j’ai plusieurs idées, mais je ne sais pas laquelle choisir pour mon entreprise », « j’ai déjà monté une entreprise dans le passé et je souhaite de nouveau me lancer en affaires »…. Les préoccupations que l’on rencontre quand on démarre sont variées. Je suis allée à la nouvelle formule de l’atelier « Introduction au démarrage d’entreprise » du SAJE à la rencontre de ceux qui souhaitent « faire le grand pas ».

Dissiper les doutes

Au SAJE on a toujours combattu le mythe comme quoi on naît entrepreneur. Fort heureusement, le gène de l’entrepreneuriat n’existe pas et tout le monde peut apprendre à créer une entreprise. Il est vrai que certains ont d’excellentes aptitudes en gestion ou sont des vendeurs hors pair et ce sont des atouts non négligeables. Mais pour ceux dans la salle, qui ont des doutes et qui ont toujours été salariés, le formateur les rassure : tout s’apprend!

« Quel est le profil du meilleur entrepreneur? » demande-t-on. « Pas de recettes! » répond le formateur. D’excellents entrepreneurs sont complètement désorganisés, d’autres consacrent 70 heures par semaine au projet, d’autres ont une vie de famille qu’ils ne veulent pas négliger. C’est vous qui allez créer votre propre profil entrepreneurial. Sera-t-il parfait? Sans doute que non, mais le profil idéal n’existe pas. Le formateur met les futurs entrepreneurs face à leurs forces afin qu’ils commencent d’ores et déjà à les utiliser.

Tableau du Modèle d’affaires (BMG)

L’une des grandes nouveautés de cet atelier : l’utilisation du Business Model Generation (BMG) (Tableau du modèle d’affaires) qui est représenté comme un tableau d’affaires. Le BMG est un excellent outil pour brièvement faire le tour de tous les volets du plan d’affaires et un très bon outil de synthèse, réalisable à tout moment, même si votre idée est un tout petit embryon. Les futurs entrepreneurs apprennent à le remplir sur place ce qui leur permet à la fois d’amorcer une nouvelle réflexion sur la valeur de leur projet et d’en avoir une vision plus globale.

Tableau du modèle d’affaires

Toutes les personnes présentes sont reparties avec des réponses, mais aussi avec un lot de nouvelles questions qui vont leur permettre d’avancer.

Si vous souhaitez débroussailler vos idées afin de faire le pas, venez valider votre projet d’affaires avec nous! Plus d’informations et inscriptions ici.

 

Image de free digital photo

Vous trouvez que cet article est pertinent? N'hésitez pas à en faire bénéficier votre entourage en le partageant sur les médias sociaux!

2 Responses to “Avoir une idée d’affaires… et après?”

  1. 7 raisons d'utiliser le Business Model Generation | Le métier d'entrepreneur Says:

    […] Business Model Generation (BMG) vous connaissez? Nous vous en parlions dans l’article  « Avoir une idée d’affaires… et après? ». Eh oui, le SAJE a inclus, depuis plus d’un an, le BMG dans ses méthodes d’apprentissage […]

Publier un commentaire